Actualités
PRATIQUES DE SOINS Troubles intestinaux bénins récurrents
Les troubles intestinaux récurrents sont parfois regroupés sous les termes de "syndrome de l'intestin irritable" ou de "colopathie fonctionnelle". Comment les reconnaître ? Quels sont les facteurs de survenue ? Quels traitements sont à prévoir ? Ou à écarter ?
PartagerFacebookTwitter

Points-clés

  • Les troubles intestinaux bénins récurrents sont peu spécifiques et souvent mal tolérés. Ils se manifestent souvent par des troubles récurrents du transit : constipations, diarrhées, ou alternance des deux.
     
  • Des précautions alimentaires et des mesures autres que médicamenteuses sont parfois utiles.
     
  • Quand un médicament est justifié chez les adultes, le pinavérium ou l'huile essentielle de menthe poivrée sont parfois utiles pour soulager les douleurs.

A écarterSignes d'alerte lors de troubles intestinaux récurrents

Devant le caractère répétitif de troubles intestinaux récurrents, il importe de rester attentif à l'apparition de signes d'alerte d'une affection plus grave.

Des explorations paracliniques sont notamment justifiées en cas de :

  • perte de poids inexpliquée ;
  • présence de sang dans les selles ;
  • troubles évocateurs d'une malabsorption digestive (notamment, selon l'aspect ou la consistance des selles) ;
  • masse abdominale ou rectale ;
  • apparition d'une modification durable du transit après l'âge de 50 ans ;
  • diarrhée chronique importante ;
  • antécédents familiaux de cancer colique ou de maladie inflammatoire intestinale ;
  • fièvre persistante ou récidivante ;
  • notion de voyage dans une zone d'endémie parasitaire ;
  • arthrite ;
  • signes de dysthyroïdie ;
  • signes d'anémie ;
  • signes évocateurs d'une occlusion intestinal.

©Compétence 4 • Mars 2021

Le texte complet est réservé aux abonné·e·s.

Télécharger le PDF"Troubles intestinaux bénins récurrents"
Compétence 4 • 2021 ; 4 (39) : 75-81. > Pdf (réservé aux abonnés)

Url image

ESSAI Prévention

Déjà ' " , ; :



> Toutes les Actualités

Abonnez-vous Pas encore abonné·e ?
Prolongez votre lecture !
 Je m'abonne