Actualités
NOUVEAUTÉS DES MÉDICAMENTS Paracétamol et atteintes hépatiques : un message d'alerte sur les boîtes
En cas de surdose de paracétamol, des atteintes hépatiques graves et des insuffisances rénales sont à prévoir. Or, les résultats de plusieurs études françaises montrent que les patients connaissent mal les dangers du paracétamol, alors qu'il est couramment utilisé en automédication.
PartagerFacebookTwitter

En somme

  • Le paracétamol est un médicament utile, mais son utilisation au ­delà des doses préconisées expose à des atteintes hépatiques graves.
     
  • L'ajout sur les boîtes de messages informant des dangers en cas de surdose est une mesure qui va dans le bon sens.
     
  • Elle est à compléter par d'autres mesures sur les conditionnements et par l'arrêt de la promotion de ces médicaments.
     
  • Les soignants ont aussi un rôle important, en informant les patients de la posologie maximale à respecter et des dangers inhérents aux surdoses de paracétamol.
     
  • Ces dangers sont liés notamment à la coexistence de deux dosages "adultes" (500 mg et 1 000 mg) et à la présence sur le marché de très nombreux médicaments contenant du  paracétamol.
     

©Compétence 4 • Juillet 2020

Le texte complet est réservé aux abonné·e·s.

Télécharger le PDF"Paracétamol et atteintes hépatiques : un message d'alerte sur les boîtes"
Compétence 4 • 2020 ; 3 (31) : 200-201. > Pdf (réservé aux abonnés)

Url image

ESSAI Prévention

Déjà ' " , ; :



> Toutes les Actualités

Abonnez-vous Pas encore abonné·e ?
Prolongez votre lecture !
 Je m'abonne