Actualités
PRATIQUES DE SOINS Violences conjugales. Reconnaître et accompagner les victimes
Les violences au sein du couple sont de diverses formes, souvent intriquées : verbales, physiques, sexuelles, financières, psychiques, avec un isolement des victimes. Les soignants ont un rôle pour reconnaître les signes pouvant faire évoquer des violences subies et doivent oser en parler.

Résumé

Les violences au sein des couples existent dans tous les pays, quel que soit le contexte social, économique, culturel ou religieux. Dans la majorité des cas, ce sont les femmes qui sont victimes de violences de la part de leur conjoint masculin. La plupart des victimes ne parlent pas spontanément des violences qu'elles subissent.

● Les violences au sein du couple sont de diverses formes, souvent intriquées : verbales, physiques, sexuelles, financières, psychiques, avec un isolement des victimes. Elles se répètent souvent de manière cyclique.

La répétition de ces violences a un impact grave sur la santé physique et psychique des femmes. En milieu familial, elles ont aussi un impact sur les enfants, témoins de ces violences, et, en cas de grossesse, sur les enfants à naître.

Il n'y a pas de consensus quant à la meilleure manière de dépister les femmes victimes de violences : systématiquement, en abordant la question avec toutes les femmes, ou seulement de façon ciblée, en cas de signe d'appel. Quoi qu'il en soit, lorsque plusieurs signaux sont détectés, la question est à aborder progressivement en tête-à-tête avec chaque femme, dans une relation de confiance.

Certaines situations qui justifient une mise en sécurité immédiate sont à reconnaître : risque d'homicide, de suicide, suspicion de maltraitance des enfants.

● Outre les soins et traitements justifiés par la situation, les soignants qui ont connaissance de violences subies ont à écouter et soutenir les victimes, leur rappeler que les faits de violence sont interdits et punis par la loi, les renseigner sur les ressources possibles et sur leurs droits, les inciter à prévoir des mesures de protection pour elles-mêmes et leurs enfants.

Sortir de la violence est souvent un processus long et douloureux. Le rôle des soignants n'est pas de forcer la victime à prendre des décisions trop rapides.

En pratique, les soignants ont un rôle pour reconnaître les signes pouvant faire évoquer des violences subies et doivent oser en parler. Ils n'ont pas à agir à la place des victimes, mais à les accompagner en respectant leurs choix et leur rythme personnel.  

Résonances personnelles de la violence chez les soignants
Nombre de soignants éprouvent des difficultés à parler de violence conjugale à leurs patientes, pour diverses raisons
> Télécharger (réservé aux abonnés)

Face à la violence conjugale, des ressources utiles en France
Des informations utiles tant pour les femmes victimes que pour les professionnels concernés
> Télécharger (réservé aux abonnés)

©Compétence 4 • Mars 2018

Télécharger le texte complet :

Télécharger le PDF"Violences conjugales. Reconnaître et accompagner les victimes"
Compétence 4 • 2018 ; 1 (3) : 76-83. > Pdf (réservé aux abonnés)

Url image

ESSAI Prévention

Déjà ' " , ; :



> Toutes les Actualités

Partager